AUJOURD'HUI A NANCY...
L'actualité culturelle à Nancy et ses environs

Flat View
Par année
Vue par mois
Par mois
Weekly View
Par semaine
Daily View
Aujourd'hui
Search
Rechercher

Jeannie Brie_Singuliers Pluriel


 Jeudi 16 Mai 2024
  Toute la journée - -

 Exposition

 Opn Space

  Entrée libre

 

 Aujourd'hui à Nancy

 

 
Open space (Opn space)
14 rue Stanislas
NANCY

 Evénement disponible
du :
Au :

Contact Facebook :

Contact via Messenger en ligne

Réservations

  Réserver

Prochaines dates

Aucun évènement
 

« Tous les souvenirs de ma vie ne sont que des durées d’images seulement corrompues et en parties aveuglées par cette tache noire qui représenterait ma présence passée en elles ou l’adossement de tout mon espoir d’y avoir été, d’y demeurer encore ; des images sans cesse inachevées par cet imprescriptible lien que j’appelle mon passé »

Le travail de Jeannie Brie interroge la construction des images fixes comme animées tout comme il interroge la construction des souvenirs, tant leur élaboration semble se fabriquer de pair. Des images et des souvenirs qui constituent la ressource d’une œuvre au long cours questionnant leurs réminiscences et la construction d’une mémoire, autant individuelle que collective, passant « toute entière du côté d’un oubli qui fait « revenir » les souvenirs par une voie nouvelle »

On dit de l’image qu’elle est une représentation visuelle qui « se présente comme un dédoublement du réel auquel elle se substitue, […] le réel [y étant] comme effacé au profit de ce qui devient son image réalisée. Dans cette réalisation, l’image acquiert le statut de réel et celui-ci est comme enfoui, en réserve »(3). Cette représentation, selon Hamelin, devient le point d’émergence de la conscience comme liaison du sujet et de l’objet : « La représentation, ne [représentant] pas, ne [reflétant] pas un objet et un sujet qui existeraient sans elle, [mais étant] l’objet et le sujet, […] la réalité même »

L’image ne serait donc plus un substitut à la réalité mais la réalité elle-même. En cela, « fabriquer une image, ce [ne serait] pas illustrer une idée ou capter une réalité : mais bien agir sur la réalité », l’image nous faisant passer d’un « mode sensible à celui de l’entendement, [de] l’essence des choses, que nous saisissons un peu comme un parfum ou une saveur »(6). C’est en ce sens que l’image se rapporte à la mémoire.

La mémoire, elle, n’est pas une capacité particulière. Elle est ce que le cerveau ajoute au monde environnant pour qu’il garde trace des choses perçues et puisse les restituer au travers d’un ensemble de chemins sollicitant autant de structures cérébrales que de trajectoires mémorielles présentes. Elle enregistre tous les événements de notre vie quotidienne et les restitue à travers, plus particulièrement, la mémoire sémantique et la mémoire épisodique, la mémoire sémantique étant celle du langage et des connaissances sur le monde et sur soi, la mémoire épisodique, celle des moments personnellement vécus.

C’est cet entrelacement des mémoires, de ces images-souvenirs comme les nomme Bergson, de ces plis et replis contractés de notre passé qui fait que l’on pense souvent que nos souvenirs sont conformes à la réalité même si ce n’est pas le cas : notre mémoire n’enregistre pas littéralement tout ce que l’on expérimente, elle stocke ces éléments de manière parcellaire puis les reconstitue en les réinterprétant, en les dégradant parfois.

C’est ce procédé qu’a repris Jeannie Brie dans la mise en oeuvre de son installation. À partir d’un corpus d’images et de sons issus de ses films de famille, elle a construit un cadre de variations aléatoires qui se déploient et s’entremêlent par strates. Reprenant le principe des structures mémorielles, elle s’attache à mettre en exergue à travers « Singuliers Pluriel » ces moments mouvants de notre mémoire, les faisant ricocher d’écran en écran, offrant une variation sur le même thème, celui du souvenir singulier et de ses multiples réapparitions et ré-interprétations sensorielles. Elle explore ainsi son subconscient mais aussi celui du regardeur, l’enjoignant à faire de même.

Dès lors, l’exploration par Jeannie Brie de ses films de famille se transforme en un théâtre de la mémoire, théâtre individuel qui devient par le biais de sa projection dans la psyché mentale des visiteurs une expérience remémorative collective. Elle les plonge dans l’évocation et le cheminement de leurs propres souvenirs par un entrelacs de sons, d’images et d’objets vernaculaires, dont les effets manifestes sont d’être « un réservoir d’instants d’âmes », le souvenir bien avant ce dont le souvenir se souvient.

Singuliers Pluriel possède alors la propriété de construire un bloc mémoriel qui investit l’esprit du spectateur et lui tient lieu de souvenir. En déconstruisant puis en recomposant différents éléments entremêlés pour en comprendre leur essence, Jeannie Brie métamorphose ces matériaux spécifiques en un « récit d’éternité »(8) qui permet au spectateur de reconnaitre dans ces extraits choisis un morceau de lui-même et d’y trouver sa place, une place active.


 
Coordonnées :
Longitude : 48.69439697
Latitude : 6.18332720

Retour à la sélection

Votre publicité ici

Fajet radio  NancyStan Tout trouver à Nancy

Alerte mail

Restez quotidiennement informés des nouvelles informations renseignées dans notre agenda.

Saisir votre adresse mail


Vous pourrez vous désabonner à partir de n'importe quel mail reçu en cliquant sur le lien prévu à cet effet.
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Marketing
Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
DoubleClick/Google Marketing
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner